Qu'est ce que l'Hypnose?

L'Hypnose désigne un état de conscience particulier à travers lequel une personne parvient à faire des apprentissages ou procéder à des changements avec beaucoup plus de facilité qu'en état de conscience ordinaire. L' Hypnose est aussi un ensemble de techniques permettant d'atteindre cet état de conscience. Au niveau neurologique, en état d'hypnose il se produit une fluctuation spécifique de l'intensité de l'activité cérébrale qui génère un courant électrique calculé en Hertz. Ces différentes fréquences notamment appelé Alpha, Theta et Gamma ont chacune des caractéristiques exploitables pour la personne dans cet état.

 

Il est important de noter que nous traversons tous quotidiennement cet état de conscience particulier! Au réveil par exemple, en lisant un livre, en regardant un film ou  bien même en observant par la fenêtre du train. Cet état de conscience appelé aussi "état de transe" s'obtient aussi en méditant. En fait, à chaque fois que l'esprit conscient est absorbé par quelque chose qui le met "en état de veille" nous entrons dans un état d’ Hypnose. La différence principale est que lorsque un  thérapeute professionnel vous accompagne dans cet état de transe, il est possible de l'intensifier et de vous guider pour atteindre l'objectif fixé en début de séance.

 

En complément à ma définition de l'Hypnose, vous trouverez ci-dessous d'autres définitions de

l' Hypnose faite par les pionniers et certains intervenants des plus renommés qui ont permis de faire connaitre et grandir cette pratique:

 

Léon Chertok (1979) L’état hypnotique apparaît donc comme un état de conscience modifié, à la faveur duquel l’opérateur peut provoquer des distorsions au niveau de la volition, de la mémoire et des perceptions sensorielles – en l’occurrence dans le traitement des informations algogènes (de la douleur).

 

Milton Erickson (1980) Un état de conscience dans lequel vous présentez à votre sujet une communication, avec une compréhension et des idées, pour lui permettre d’utiliser cette compréhension et ces idées à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages.

Daniel Araoz (1982) Un état dans lequel les facettes mentales critiques sont temporairement suspendues, et où la personne utilise principalement l’imagination ou les processus de pensées primaires. Le niveau d’hypnose, sa « profondeur », dépend du degré d’implication imaginaire.

 

Jean Godin (1991) C’est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel un sujet, grâce à l’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante, tout en restant en relation avec l’accompagnateur. Ce  » débranchement de la réaction d’orientation à la réalité extérieure », qui suppose un certain lâcher-prise, équivaut à une façon originale de fonctionner à laquelle on se réfère comme à un état. Ce mode de fonctionnement particulier fait apparaître des possibilités nouvelles : par exemple des possibilités supplémentaires d’action de l’esprit sur le corps, ou de travail psychologique à un niveau inconscient.

 

Michel Kérouac (1996) Un état et/ou un processus de conscience modifiée, produit par une induction directe, indirecte ou contextuelle, ressemblant parfois au sommeil, mais physiologiquement distinct, caractérisé par une élévation de la suggestibilité et qui produit à son tour certains phénomènes sensoriels et perceptuels. Cet état, que certains auteurs appellent « la transe », est un état naturel que l’on peut vivre tous les jours : lorsqu’on rêve éveillé, lorsqu’on regarde un feu attentivement, lorsqu’on perd temporairement la notion du temps au volant d’une voiture ou, tout simplement, lorsqu’on est « dans la lune ».

 

Olivier Lockert (2001) : c’est un « État Modifié de Conscience », un état de conscience naturel différent de la veille et du sommeil, connu depuis que l’être humain existe. La « conscience » dont on parle est simplement notre esprit conscient : la perception ordinaire que nous avons du monde, avec nos 5 sens. Les techniques utilisées pour modifier l’état de conscience habituel d’une personne (vers moins ou davantage de conscience) sont multiples et choisies en fonction de l’objectif global à atteindre.

Les quatre formes d'Hypnose

Les quatre formes d'Hypnose

1 - L’Hypnose Classique 

Datant de près de deux siècles, C’est la première manière de pratiquer l’Hypnose et la plus simple. On devrait juste l’appeler « Hypnose », car elle n’est « classique » que pour nous, près de 180 ans après…


L’Hypnose Classique se caractérise par sa simplicité, bien qu’elle possède les bases techniques utilisées dans toutes les formes d’Hypnose dissociantes (Ericksonienne ou Nouvelle) et qu'elle possède plus de techniques que toutes les autres formes d’Hypnose. Elle est pourtant capable d’offrir de belles séances, certes simples techniquement, mais touchantes et profondes.

(Milton Erickson lui-même a bien entendu pratiqué l’Hypnose  Classique toute sa vie, y compris de manière directe et souvent en position dominante.)


Tout praticien de l’Hypnose thérapeutique connaît et pratique les techniques de l’Hypnose dite Classique.

En France, contrairement à d’autres pays comme les USA, la Grande-Bretagne, l’Espagne ou encore la Russie, où l’Hypnose Classique est encore très pratiquée, les hypnothérapeutes ajoutent habituellement les techniques issues de l’Hypnose Ericksonienne et de la Nouvelle Hypnose. On devrait normalement appeler cette alliance de l’Hypnose « semi-traditionnelle » (Weitzenhoffer, 1989) mais, bien souvent, l’appellation « Hypnose Classique » est mise de côté au profit d’un intitulé plus commercial car rimant avec le rêve américain…

2 - L’Hypnose Ericksonienne

Voici un terme assez connu en France, davantage d’ailleurs que dans son pays d’origine, les USA ! L’Hypnose dite « Ericksonienne » est plus « stratégique » que l’Hypnose Classique. Elle tire son nom du psychiatre américain Milton Erickson (1901-1980). 

L’Hypnose Ericksonienne dérive donc de l’observation des techniques thérapeutiques d’Erickson, souvent hors hypnose. On parle ainsi souvent d’approche éricksonienne, au sens large. Erickson, pour sa pratique de l’Hypnose, étant lui-même resté essentiellement « classique » dans son approche (39% de sa pratique).

Ernest Rossi et Jeffrey Zeig ont mis en évidence l’esprit dans lequel Milton Erickson pratiquait la thérapie. Jay Haley a centré son étude sur l’aspect interactionnel, voire presque systémique. Bandler et Grinder ont utilisé la Grammaire Transformationnelle pour repérer les spécificités de langage d’Erickson… Lockert a décrit les séries de processus mis en place inconsciemment par Erickson, dérivés de la Psychologie Sociale… Les observateurs et successeurs d’Erickson ont ainsi réuni l’ensemble des techniques de ce que l’on appelle aujourd’hui « Hypnose Ericksonienne ».

Au sens strict, l’approche reste « sans théorie », comme le voulait Erickson. Des principes dictent l’action du thérapeute. Les liens faits avec les techniques issues de la psychologie sociale expliquent son art de provoquer les réactions adéquates pour orienter une personne vers l’arrêt de son symptôme. Les exemples d’applications de sa manière de pratiquer sont nombreux, bien que restreints à des domaines essentiellement « mécaniques » (énurésie, troubles obsessionnels, phobies, anesthésies, sexologie, etc.).

Il reste peut-être aujourd’hui quelques puristes essayant d’imiter avec plus ou moins de succès le « maître ». Chacun des élèves d’Erickson a créé sa propre manière d’utiliser les outils éricksoniens : Palo Alto et la systémique, Jay Haley et la thérapie familiale ou ordalique, Daniel Araoz, David Calof, William O’Hanlon, Olivier Lockert et la Nouvelle Hypnose, etc.

C’est donc en réunissant les spécificités d’Erickson que s’est créée l’Hypnose qui porte son nom, même si lui-même n’a jamais pratiqué l’hypnose « éricksonienne » comme on le fait aujourd’hui. Et c’est cette base technique, améliorée et adoucie, qui est venue enrichir la « Nouvelle Hypnose » actuelle…

3 - La Nouvelle Hypnose

Le terme « Nouvelle Hypnose » a été créé en 1979 par le sexothérapeute Daniel Araoz, en clin d’oeil à la « Nouvelle Ecole » (Bernheim, par opposition à l’Ecole de la Salpêtrière, Charcot) qui insistait sur l’importance du langage, du choix des mots (suggestions).
Cette nouvelle forme d’Hypnose innove dans bien des domaines. D’abord, c’est la première forme d’Hypnose participative. En Nouvelle Hypnose, on demande à la personne de participer, de choisir un souvenir qui servira d’induction, par exemple.

 

La Nouvelle Hypnose, bien qu’elle reprenne certaines techniques de base de l’Hypnose Ericksonienne, s’en différencie, tant en technique qu’en esprit. La seconde différence importante, après l’aspect participatif, est l’importance donnée au langage. La Nouvelle Hypnose utilise sur les observations de la PNL puis développe et améliore les spécificités de langage d’Erickson pour en faire un nouveau langage à part entière, jamais observé chez Erickson.

Tout cela dans un esprit moderne qui inclut les attentes actuelles, comme la préoccupation que l’on peut avoir par rapport à ses émotions, ses relations aux autres, le couple, son confort de vie, le développement personnel, etc. (toutes choses inconnues chez les hypnothérapeutes « classiques » ou chez le psychiatre Erickson).

La Nouvelle Hypnose, souvent encore improprement appelée « Hypnose Ericksonienne » (car le terme est connu du grand public, qui a fait d’Erickson une sorte de gourou ou de génie), est la forme d’hypnose thérapeutique la plus pratiquée aujourd’hui avec l’Hypnose Humaniste, y compris d’ailleurs par les hypnothérapeutes qui se qualifient eux-mêmes « éricksoniens ».

4 - L’Hypnose Humaniste

Se plaçant à l’opposé des autres formes d’Hypnose, l’Hypnose Humaniste (Lockert 2001, d’Angeli 2007) propose à la personne d’inverser l’induction hypnotique habituelle – non plus pour « endormir » la personne, , mais bien pour la reconnecter, à elle-même et aux autres, à l’associer ou l’éveiller davantage. On parle alors d’Etat Augmenté de Conscience, avec les mêmes caractéristiques que l’Hypnose ordinaire, mais sans perte de conscience.

En un sens, l’Hypnose Humaniste revient aux sources millénaires des premiers thérapeutes et aide la personne à se reconnecter à elle-même et aux courants naturels de la Vie. Les inductions hypnotiques, dites « en ouverture », sont donc « inversées » – c’est-à-dire qu’elles tendent à modifier l’Etat Ordinaire de Conscience de la personne par augmentation de la conscience, plutôt que par diminution de la conscience – ce qui permet à la personne d’accéder elle-même à son Inconscient. Le thérapeute n’est alors plus qu’un guide, une main secourable sur le chemin personnel de la guérison.

L’Hypnose Humaniste se base sur les connaissances modernes de la psychologie, de la symbologie, de la physique, du cerveau et de l’esprit humain. Elle offre également une cosmologie complète, qui dépasse le cadre de la simple psychologie. Tout cela permet à l’hypnothérapeute humaniste de traiter des troubles psychologiques et physiologiques qui seraient autrement hors du domaine habituel de l’Hypnose.

L’Hypnose Humaniste cherche à combler la fracture originelle qui existe entre le conscient et l’Inconscient et ainsi à réunifier la personne en elle-même, l’aider à devenir « Un-Consciente », Cela permet un travail « en Conscience » sur les blessures inconscientes – où le thérapeute n’est donc qu’un guide, qui aide la personne à comprendre, guérir et grandir.

L’Hypnose Humaniste possède un modèle philosophique de compréhension des troubles humains (proche de la vision jungienne), les moyens d’y remédier et toutes les techniques nécessaires à cela.  Le Sens des choses y est important, comme la connaissance de soi et le fait de grandir humainement.

L’Hypnose Humaniste fait partie des approches « transpersonnelles » et propose de fait une véritable façon de vivre qui la font dépasser du cadre strict des approches thérapeutiques.

Source - Institut Français d'Hypnose Humaniste et  Eriksonienne -

Qu'elle forme d'Hypnose utiliser? 

Il n'y a pas de forme d'hypnose meilleure qu'une autre. Chaque individu étant unique, la forme d'hypnose utilisée dépendra  de votre objectif et des informations que nous échangerons durant votre première séance. Étant praticien et diplômé de toutes ces formes d'hypnoses, nous utiliserons celle qui vous permettra d'atteindre votre objectif de la manière la plus rapide, agréable et efficace. Mon objectif est toujours de vous accompagner à vous libérer de limitations et de vous rendre autonome au plus vite.

  • Icône social Instagram

©2018 by T. Hammoud